Le guide de Noël en France : marchés de Noël, animations, gastronomie, tradition, décoration de Noël
Accueil»Recettes de Noël»Autres recettes et conseils»Dans nos assiettes en décembre

Dans nos assiettes en décembre

0
Dans nos assiettes en décembre
Dans nos assiettes en décembre
© © sonia Chatelain - Fotolia

Décembre, c'est le mois du frais et des fêtes : champagne frappé, marrons glacés, produits de la mer, gibiers de tous poils...

Emmitouflés dans les doudounes, bonnets vissés sur les têtes, élégamment gantés, les arpenteurs des allées des marchés savent que les produits frais de décembre le sont véritablement. Presque trop, selon les frileux qui rechercheront la douceur climatisée des magasins pour parfaire leurs emplettes. En pâtisserie, ils profiteront de la saison des bûches de Noël, un des produits phare du mois, que nous évoquerons dans cette rubrique. Sans oublier le champagne frappé. Si le temps est à la neige, il faudra en profiter pour la cuisiner. Ce produit frais de saison se marie à la perfection et très simplement avec un doigt de vodka et un zeste de citron. En général, ou plutôt en colonel, de nombreux amateurs martiaux salueront cette initiative, parenthèse des longs repas réussis.

Décembre joue les tonalités extrêmes et vous alternerez avec bonheur entre les modestes vins chauds et la fraîcheur tardive d'autres plus noblement pourris. Selon votre humeur, vos marrons seront chauds ou au contraire glacés.

Plus sérieusement, les produits du mois répondent complètement à nos attentes. Toutes les volailles et tous les gibiers sont à la fête. A nous les chapons, dindes, pintades, bécasses, faisans, lièvres, chevreuils et autres oies et canards. Sans oublier les amoureux des produits de la mer qui se rabattront avec enthousiasme sur les huîtres, les moules, mais aussi les coquilles Saint Jacques, limandes, saumons, rougets, langoustes et homards..

Un peu d'exotisme

Fermons les yeux sur la facture carbone et profitons aussi des fruits d'autres continents. Tous les exotismes sont gorgés de soleil et il est sage de profiter de la quiétude des fêtes pour se souvenir que le bonheur n'est pas proportionnel à la taille des truffes. D'autres générations moins gâtées que les nôtres savaient à l'occasion se réjouir et fabriquer de merveilleux instants à partir d'une simple orange joliment empaquetée.

A voir également

  • Les commentaires

  • Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
    Soyez le premier à réagir !
  • Ajouter un commentaire :

    entrez le code