Le guide de Noël en France : marchés de Noël, animations, gastronomie, tradition, décoration de Noël
Accueil»Recettes de Noël»Autres recettes et conseils»Maîtriser la cuisson de la dinde de Noël

Maîtriser la cuisson de la dinde de Noël

0
Maîtriser la cuisson de la dinde de Noël
Maîtriser la cuisson de la dinde de Noël
© © Artem Mykhailichenko - Fotolia.com

C’est décidé, pour le repas de Noël, il y aura de la dinde sur la table. C’est un véritable défi de fin d’année car il n’est pas facile de réussir la cuisson de cet incontournable volatile. Pourtant, obtenir une chair tendre et succulente, c’est possible ! Il existe quelques trucs et astuces simples pour maîtriser la cuisson de la dinde et servir à vos invités un plat délicieusement savoureux.

Prendre son temps

La cuisson ! Tout dépend de cette étape. On compte en général une heure de cuisson par kilo, soit 4 ou 5 heures pour une dinde classique. Comme la viande va cuire longtemps, il faut une température de four très basse aux environs de 160°C.

L’une des difficultés les plus classiques dans la préparation de la dinde de Noël est l’homogénéité de la cuisson. En effet, les flancs cuisent plus rapidement que les cuisses et il arrive qu’au moment du découpage certaines parties soient à point, tandis que d’autres sont encore rosées. Pour contourner ce problème, il faut prendre soin de retourner la dinde dix minutes de chaque côté afin que les cuisses soient mieux exposées à la chaleur du four.

Maîtriser la température

La préparation commence la veille. La dinde doit être salée, assaisonnée et mise au réfrigérateur toute la nuit. Pour avoir une cuisson réussie, il ne faut pas oublier de la sortir du froid au moins deux heures avant de la mettre au four, qu’on aura pris soin de faire préchauffer.

Pour maîtriser la cuisson de la dinde avec encore plus de précision, l’utilisation d’une sonde thermique alimentaire est idéale. Pour obtenir une viande tendre et savoureuse, la température de celle-ci doit se maintenir entre 70°C et 80°C très exactement.

Comment garder le moelleux dans la dinde ?

La viande peut être entourée hermétiquement d’une feuille d’aluminium pendant toute la cuisson pour maintenir le jus. Elle sera retirée à la fin de la cuisson pour que la dinde prenne une jolie teinte dorée.

Arroser régulièrement la viande avec son jus lui assure une bonne hydratation jusqu’à la fin de la cuisson. La faire cuire sur un lit de légumes peut ajouter de l’humidité et du goût.

On peut se servir d’une partie de la farce pour éviter à la partie principale de se dessécher. Il suffit pour cela de farcir la dinde entre la peau et les filets pour ralentir la cuisson des flancs.

L’erreur la plus courante est de découper la dinde immédiatement à la sortie du four, alors qu’en la laissant refroidir 15 à 20 minutes, les jus ont le temps de pénétrer les chaires et de les rendre plus moelleuses.

Bon appétit !

A voir également

  • Les commentaires

  • Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
    Soyez le premier à réagir !
  • Ajouter un commentaire :

    entrez le code