Le guide de Noël en France : marchés de Noël, animations, gastronomie, tradition, décoration de Noël
Accueil»Recettes de Noël»Légumes»Quelle pomme de terre choisir pour mon repas de Noël ?

Quelle pomme de terre choisir pour mon repas de Noël ?

0
Quelle pomme de terre choisir pour mon repas de Noël ?
Quelle pomme de terre choisir pour mon repas de Noël ?
© DR

Intéressons-nous à la patate ! Les français en achètent de plus en plus (y-aurait-il un lien avec la circonstance économique actuelle, on ne sait pas…) ! A souvent moins d’un euro le kilo, la pomme de terre est un des légumes le moins cher du marché.

Vous souhaitez concocter un menu de Noël bon marché, alors pensez à utiliser la pomme de terre !

Inconnue en Europe avant le XVIème siècle, ce tubercule cultivé par les Incas a été ramené par Pizarro en 1534. Présent sur nos tables depuis 2 siècles, il constitue une base alimentaire très saine et pleine d’intérêt, car se prêtant à d’infinies combinaisons.  En 1785, sous les conseils avisés de Louis XVI il se livre à une charmante opération publicitaire. Pour donner une énorme valeur à la tubercule, il fait "surveiller" une plantation à Paris nuit et jour par des gardes. La curiosité et la convoitise humaines firent le reste.

Quelle pomme de terre, pour quel usage ?

On compte une trentaine de variétés qui, selon les saisons, apparaissent ou disparaissent de nos étals. Tour d’horizon des plus connues :

- Bintje : ¾ de la production française. Présente de septembre à mai. Pas chère. Assez farineuse. Bonne pour les frites, les purées, les potages.

- Ratte : Le top. Toute petite. Assez chère. Ferme et savoureuse. Telle quelle à la poêle, avec la peau fine ou encore au four.

- Charlotte : Bien régulière. Présente toute l’année. Chair ferme. Parfaite pour les gratins, les salades, les robes de chambre.

- Belle de Fontenay : Primeur en juin. On en trouve jusqu’en mars. Chair ferme, goût de noisette. Excellente au four ou à la vapeur.

- Roseval : Peau rosée ou rouge. Assez chère. Chair très ferme qui ne se décompose jamais. Pour le gratin de l’élite.

Les trois grandes catégories de pomme de terre

- Les "chairs fermes", telles les Charlotte, Roseval, Ratte, Amandine, Franceline, Chérie, Pompadour, Belle de Fontenay..., véritables spécialités françaises, ont un faible taux de matières sèches qui leur prodigue une bonne tenue à la cuisson. Ces variétés sont particulièrement recommandées pour les cuissons à la vapeur, à l’eau, en papillote, sautée/rissolée et pour des préparations culinaires telles que salade de pomme de terre, raclette, poêlée...

- Celles dites à "chair fondante", telles les Samba, Monalisa, Nicola... sont tendres avec une bonne tenue à la cuisson. Elles s’imprègnent à merveille du goût des ingrédients avec lesquels on les marie. Ces variétés sont particulièrement recommandées pour la préparation de plats mijotés, au four, de gratins...

- Celles qui se "ratatinent" telles les Bintje, Estima, Manon... à haute teneur en matières sèches, se délitent à la cuisson. Mais elles ont également la particularité de moins absorber l’huile. Ces variétés sont particulièrement recommandées pour la préparation de purées, de potages et frites.

Bon à savoir

Pour conserver les pommes de terre et ralentir la germination : au frais et à l’ombre !

 

Retrouvez nos recettes comportant de la pomme de terre, comme les oeufs de saumon au wasabi sur lit de pommes de terre rattes.

 

A voir également

  • Les commentaires

  • Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
    Soyez le premier à réagir !
  • Ajouter un commentaire :

    entrez le code