Le guide de Noël en France : marchés de Noël, animations, gastronomie, tradition, décoration de Noël
Accueil»Autour de Noël»La chandeleur»Origine de la fête de la Chandeleur

Origine de la fête de la Chandeleur

0
Origine de la fête de la Chandeleur
Origine de la fête de la Chandeleur
© © Marco Mayer

La Chandeleur est une fête de tradition chrétienne qui a lieu le 2 février de chaque année. Ce jour est connu comme étant l’occasion idéale de faire sauter des crêpes. Cette tradition est encore présente à notre époque et nombreux sont les adeptes, mais nombreux sont ceux aussi qui ignorent d’où la Chandeleur tire ses origines.

La présentation de l'enfant Jésus

La Chandeleur est avant tout une fête religieuse chrétienne que l’on appelle aussi « La Présentation de l’enfant Jésus », car c’est ce jour là ou les Chrétiens célèbrent le moment où l’enfant Jésus est présenté au temple, c'est-à-dire 40 jours après sa naissance. Mais cette fête portait, autrefois, encore un autre nom, en effet on l’appelait « Purification de la Vierge », car on célébrait aussi ce jour là les « relevailles de Marie, c'est-à-dire le moment où la jeune accouchée reprend une activité normal et se rend au lieu de culte pour se purifier.

Festa candelarum

Autrefois, la « Présentation de l’enfant Jésus » s’accompagnait d’une cérémonie avec des cierges allumés. La Chandeleur tire donc son nom de cette cérémonie car Chandeleur vient du latin Candolerum qui signifie chandelles. Si la coutume veut que l’on allume des cierges lors de cette fête c’est pour faire référence à un évènement raconté par l’Evangile selon Saint Luc (2,21-40) : Lorsque Jésus fut présenté au Temple, il fut reconnu comme messie par Saint Siméon qui lui donna alors le nom de « Lumière du monde ». Cependant l’utilisation des chandelles lors d’une cérémonie nocturne remonte bien avant les coutumes chrétiennes, les Romains ainsi que les Celtes avaient déjà des rituels similaires..

La tradition voulait que les cierges soient bénis et conservés par les fidèles, car on leur prêtait des pouvoirs protecteurs.

Entre symbole et gourmandise

Lors de la Chandeleur tout le monde respecte avec gourmandise la tradition de faire sauter les crêpes. Par gourmandise, par superstition ou pour le côté symbolique de la crêpe tous le monde trouvent son compte.

Il paraitrait que faire sauter les crêpes à la chandeleur serait un présage de bonheur tout au long de l’année. La légende raconte que si une jeune fille souhaite se marier, celle-ci doit faire sauter la crêpe six fois de suite mais cela sans la faire tomber. Une autre tradition veut que l’on fasse sauter une crêpe en tenant une pièce de monnaie dans la main assurant ainsi prospérité à celui qui fait sauter la crêpe.

Pour les Chrétiens, la crêpe a une symbolique. En effet de par sa rondeur et sa jolie couleur, la crêpe symbolise le soleil et par conséquent la source de lumière et rappelant ainsi la prophétie de Saint Siméon au sujet de l’enfant Jésus.

La crêpe de la Chandeleur peut aussi évoquer la galette de céréales que les Romains de l’Antiquité dégustaient en l’honneur de la déesse des saisons Prospérine.

Quelque soit la raison, nous aurons tous plaisir à déguster des crêpes le jour de la Chandeleur ou peut être préfériez-vous déguster, comme les Marseillais, un délicieux biscuit appelé navette.

 

Retrouvez également notre article consacré aux origines de la crêpe Suzette !

 

A voir également

  • Les commentaires

  • Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
    Soyez le premier à réagir !
  • Ajouter un commentaire :

    entrez le code