Le guide de Noël en France : marchés de Noël, animations, gastronomie, tradition, décoration de Noël
Accueil»Décoration de Noël»Tout sur la crèche de Noël»L'âne et le bœuf dans la crèche de Noël

L'âne et le bœuf dans la crèche de Noël

2
L'âne et le bœuf dans la crèche de Noël
L'âne et le bœuf dans la crèche de Noël
© © Stefan Gries - Fotolia.com

L'âne et le bœuf sont présents dans toute crèche de Noël pour tenir chaud à l'enfant Jésus lors de sa naissance d'une part, mais aussi parce que l'âne a amené Marie jusqu'à l'étable pour l'accouchement.

Que représentent-ils ?

L'âne et le bœuf représentent les animaux présents dans l'étable. L'âne est aussi l'animal qui a permis à Marie, enceinte, d'arriver jusqu'à l'étable pour donner la vie. Le bœuf, quant à lui, a un rôle déterminant : tenir chaud à l'enfant qui est sur le point de naître. Le berceau est disposé au centre de la crèche, l'âne et le bœuf l'entourent. Grâce à leurs naseaux, ils dégagent une chaleur qui permettra à l'enfant Jésus de ne pas avoir froid. Leur représentation est certes relativement nouvelle mais il n'y a pas une seule crèche où l'âne et le bœuf n'apparaissent pas. Il arrive cependant qu'un seul des deux soit présent, plus généralement le bœuf uniquement.

Pourquoi sont-ils dans la crèche de Noël ?

L'âne et le bœuf sont représentés dans la crèche depuis 1223. On accorde plusieurs versions à leur présence. L'âne serait le transporteur de Marie qu'il aurait mené jusqu'à l'étable pour l'accouchement. Le bœuf, déjà présent, aurait été mis à contribution pour tenir chaud à l'enfant Jésus à peine né. Il est évident qu'en donnant la vie dans une étable, on peut s'attendre à voir toutes sortes d'animaux : bœufs, brebis, etc. Si leur présence n'est pas indispensable, elle est tout de même marquée et symbolique. Sans compter que dans une étable, lors de la naissance de Jésus, l'hiver est froid et il n'y aucune autre façon de réchauffer le nouveau-né si ce n'est par la chaleur que peuvent dégager les animaux avec leur souffle.

Que dit l'évangile ?

Aucun évangile ne mentionne l'âne et le bœuf auprès de Jésus lors de sa naissance. D'après le Cardinal Joseph Ratzinger, « Le bœuf et l'âne connaissent leur Seigneur ». Aussi, Saint-François avait choisi d'intégrer un âne et un bœuf dans la grotte de Greccio lors de la nuit de Noël. La tradition veut que la présence de l'âne et du bœuf date de cette époque (1223). Sauf que le Nouveau Testament ne mentionne aucunement la présence des deux animaux. Ils apparaissent simplement, dans l'Ancien et dans le Nouveau Testament, comme un accompagnement de Noël. Dans les lignes d'Isaïe, prophète de l'Ancien Testament, on peut lire : « Le bœuf connaît son propriétaire, et l'âne la maison de son maître, mais Israël ne la connaît pas, mon peuple ne comprend pas ».

 

Retrouvez également notre article consacré à Marie et à Joseph dans la crèche de Noël !

 

A voir également

  • Les commentaires

  • Voir tous les commentaires
  • cest étaient corecte

    big banana 10 000 | 29/11/18 | 15h30

  • L’âne en hébreu est symbole de fidélité. En Égypte, il est courant de s'abriter à l'ombre de l’âne, c'est pourquoi on place l’âne du coté de marie dans la crèche.

    jeannine rasina | 02/01/15 | 0h55

  • Voir tous les commentaires
  • Ajouter un commentaire :

    entrez le code