Le guide de Noël en France : marchés de Noël, animations, gastronomie, tradition, décoration de Noël

L'origine du Père Noël

0
L'origine du Père Noël
L'origine du Père Noël
© © S Steve Cukrov - Fotolia.com

Le Père Noël est bel et bien aussi vieux qu’il en a l’air. Déjà présent, sous des apparences diverses, dans d'immémoriales légendes païennes des pays du Nord, Saint Nicolas s’est mué en Père Noël à partir du 19e siècle, d’abord en Amérique puis dans le monde entier.

La figure du lutin ou du dieu qui apporte des cadeaux aux enfants lors du solstice d’hiver apparaît dans de nombreuses légendes nordiques ou germaniques de l’ère pré-chrétienne. Suivant le chemin de la plupart des rituels populaires européens, la légende a ensuite été christianisée. C’est sous les traits de Saint-Nicolas, saint protecteur des enfants, qu’a pris corps le personnage tel qu’on le connaît maintenant.

Saint Nicolas, patron des écoliers

Saint Nicolas est resté une figure célébrée dans les familles et les écoles d’une partie de l’Europe du Nord et de l’Est, dont l'Alsace et la Lorraine, le 6 décembre. Ailleurs, y compris dans le reste de la France, c’était le petit Jésus en personne qui était souvent censé apporter des cadeaux pour Noël, suivant une coutume plutôt oubliée aujourd’hui… Saint Nicolas était traditionnellement secondé de son redoutable acolyte le Père Fouettard, chargé de châtier les enfants désobéissants alors que le bon évêque distribue cadeaux et friandises. L’apparence de Saint Nicolas a directement inspiré le personnage du père Noël, une fois retirés de ses attributs d’évêque (la crosse et la mitre).

C’est en effet une version laïcisée du Saint qui a émergé dans les années 1820 aux Etats-Unis sous le nom de Santa Claus. Son fameux attelage de rênes volants est évoqué dans plusieurs poèmes à la même période, et les lutins chargés de fabriquer ou préparer les cadeaux complète l’équipe. Le méchant Père Fouettard n’a en revanche pas suivi le personnage dans sa traversée de l’Atlantique.

Influence de la publicité

Au 19e siècle, la couleur du manteau de Santa Claus oscille généralement entre le bleu et le rouge : c’est en 1931 qu’une publicité pour le Coca-Cola fixe le choix du rouge dans l’esprit du public américain. Et comme le Coca-Cola, c’est après la Seconde Guerre Mondiale que le personnage est revenu pour de bon en Europe, avant de se populariser dans le monde entier.

Une mondialisation qui n’occulte pas certaines caractéristiques locales : suivant les cultures, les enfants reçoivent leurs cadeaux dans de grandes chaussettes ou au pied du sapin de Noël, le père Noël ayant bien entendu pénétré dans le foyer par la cheminée. Le passage du père Noël le 25 décembre est maintenant attendu par les enfants bien au-delà du monde chrétien : présent dans l’inconscient collectif des occidentaux depuis toujours, le gros barbu est en passe de devenir une figure universelle.

 

Retrouvez également notre article consacré aux rennes du Père Noël, qui ont la lourde tâche de l'accompagner dans son périple autour du monde !

 

A voir également

  • Les commentaires

  • Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
    Soyez le premier à réagir !
  • Ajouter un commentaire :

    entrez le code