Le guide de Noël en France : marchés de Noël, animations, gastronomie, tradition, décoration de Noël
Accueil»Traditions de Noël»Période de l'Avent»Le Père Fouettard (Hans Trapp) : punitions et coups de fouets !

Le Père Fouettard (Hans Trapp) : punitions et coups de fouets !

1
Le Père Fouettard (Hans Trapp) : punitions et coups de fouets !
Le Père Fouettard (Hans Trapp) : punitions et coups de fouets !
© DR

Le Père Fouettard, comme le Père Noël, est associé aux fêtes de fin d’année. Redouté par tous les enfants, ce sombre personnage accompagne le Saint-Nicolas.

Un personnage qui fait froid dans le dos

Le Père Fouettard est toujours représenté comme un personnage d’allure sinistre et entièrement vêtu d’un long manteau noir, le visage grimé et tenant dans sa main un martinet servant à punir les enfants pas sages. Néanmoins, son aspect change selon les versions, mais tous on le même verdict, c’est un personnage qui fait froid dans le dos !

Des origines diverses

L’histoire du Père Fouettard tirerait son origine d’un conte assez effrayant. Celui-ci raconte l’histoire de trois enfants qui se seraient perdus et qui demandèrent à un boucher s’ils pouvaient coucher chez lui pour la nuit. Le boucher accepta, en ayant toute fois une idée derrière la tête. En effet, pendant leur sommeil, le boucher tua les trois enfants et rangea les corps dans un saloir. Saint-Nicolas qui passa par là, devina très vite ce que le boucher venait de faire, c’est alors que Saint-Nicolas, ressuscita les trois enfants de la mort et le boucher s’enfuit très loin.

Cependant, la tradition oral modifia peu à peu la fin de l’histoire. Le conte raconte dès lors que Saint-Nicolas aurait obligé le boucher à l’accompagner dans sa distribution des cadeaux durant toute la nuit de Noël. Saint-Nicolas aurait donc assigné la tâche de menacer les enfants qui n’avaient pas été sage durant l’année.

Il existe une autre version de l’histoire du Père Fouettard et celle-ci nous vient de la ville de Metz. C’est en 1552, au cours d’une procession dans la ville, que les habitants défilaient à travers les rues arborant un mannequin qui représentait l’empereur. Ce mannequin, après avoir été montré, devait être brûlé. Suite à ça, de nombreux habitants s’amusaient alors à poursuivre de jeunes enfants avec le mannequin qui avait noirci sous les flammes. Par la suite, ce mannequin fût renommé le Père Fouettard.

Enfin, une autre version existe sur l’origine du Père Fouettard. Celle-ci se serait inspirié du fantôme d’un personnage qui aurait réellement existé et qui porte le nom de Hans von Trotha. Ce personnage était le seigneur du château de Berwarstein qui est situé non loin de la ville de Wissembourg.

Le seigneur Hans von Trotha était réputée pour sa méchanceté et sa réputation fut exécrable et cela même après sa mort. L’histoire raconte que le seigneur aurait construit un barrage sur la Lauter et cela dans le seul but de priver la ville d’eau dans un premier temps et pour par la suite lâché l’eau emmagasiné pour inonder la ville. Il fit régner la crainte et la terreur pendant de nombreuses années et c’est suite à ça qu’il serait devenu le Hans Trapp, celui qui accompagne le Saint-Nicolas.

A voir également