Le guide de Noël en France : marchés de Noël, animations, gastronomie, tradition, décoration de Noël
Accueil»Décoration de Noël»Tout sur la crèche de Noël»Histoire et origine de la crèche de Noël

Histoire et origine de la crèche de Noël

0
Histoire et origine de la crèche de Noël
Histoire et origine de la crèche de Noël
© © jpopeck - Fotolia.com

La crèche fait partie des plus anciennes traditions de la période de Noël : c’est un souvenir de l’époque médiévale qui renaît dans les pays catholiques à chaque mois de décembre.

Le mot crèche vient du latin crispia, c’est-à-dire «mangeoir», Jésus étant né, selon Saint Luc, dans une étable. L’habitude de représenter la Nativité remonterait aux tous débuts de la célébration de Noël, quatre siècles après l’heureux évènement. La scène était d’abord peinte, puis, à partir du 6e siècle, sculptée. Les Rois mages sont arrivés quelques siècles plus tard, au 12e, au moment où l’on commençait à fêter l’Epiphanie. Et c’est en 1223 que Saint François d’Assise aurait organisé la toute première crèche vivante, dans le village de Greccio, en Italie : un évènement qui s’est ensuite répandu, au fil des siècles, en Italie et en Provence.

La Provence et Naples, les deux pays de la crèche

La Provence ne va d’ailleurs pas tarder à faire de la crèche l’une de ses spécialités, mais il restait encore à inventer la crèche « moderne », avec ses personnages en modèles réduits : ce fût chose faite au 16e siècle. La crèche créée à Marseille en 1775, avec ses mannequins articulés et ses costumes locaux, est restée célèbre. La Révolution française ayant reléguée le culte dans la semi-clandestinité, la crèche a alors été ramenée des églises vers les foyers : les santons, les « petits saints », sont entrés à cette occasion dans la vie des Provençaux, pour n’en plus ressortir.

Pendant ce temps, à Naples, la crèche s’est développée d’une autre manière, baroque et réaliste : les statues de bois sont parfois à taille humaine, et leurs ornements d’étoffes atteignent des sommets de sophistication. Au 18e siècle, l’art de la crèche était partagé par l’ensemble de la population napolitaine : c’est resté l’une des spécialités de la ville.

Artisanat local, tradition catholique universelle

Depuis la Révolution française, la crèche est entrée dans tous les foyers catholiques, mais la coutume n’a pas pénétré les chrétiens protestants et orthodoxes. En Europe, en Amérique du Sud, en Afrique, chaque région a adapté le style de la crèche à son propre artisanat et à ses coutumes locales, mais les personnages de la crèche et la mise en scène restent universels. Pour suivre la tradition, on met en place la crèche le jour de la Saint-Nicolas ou le premier dimanche de l’Avent, et on la range le jour de la Présentation de Jésus au Temple, le 2 février.

A voir également

  • Les commentaires

  • Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet article.
    Soyez le premier à réagir !
  • Ajouter un commentaire :

    entrez le code